Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vallée du Loir en Anjou

Le rattachement de la Bretagne à la France

13 Décembre 2012 , Rédigé par l'Office de tourisme du Loir en Anjou Publié dans #Les News de l'Office de Tourisme


Le rattachement de la Bretagne à la France
ou le « Traité de Paix du Verger » à Seiches sur le Loir

Avec la publication en fin d’année, de l’ouvrage de Louis Maucourt
« Seiches sur le Loir en Anjou, un territoire lieu de rencontre
avec l’Histoire de France »,
Louis Maucourt retrace l’histoire de notre région des temps reculés à nos jours.


DSC08169.JPGA la veille de la sortie de cet ouvrage de référence (de près de 640 pages et pour 20 € seulement en souscription), le « château du Verger » fait actuellement à Seiches, l’objet d’une superbe restauration par son nouveau propriétaire, symbole lui aussi, de la renaissance de notre histoire locale et du patrimoine de l’Anjou au cœur de l’histoire de France.

Dans cet ouvrage, très largement illustré, l’auteur y décrit les Baronnie des Matheflon, la Baronnie de Coué (Brignac) avec les familles de Coué, de Villeneuve, de Villoutreys, de Marguerie, ainsi que ces derniers possesseurs. Le « Verger » quant à lui, y aura une place privilégiée (pas moins de 100 pages), avec ses premiers seigneurs, la famille de Rohan Guéméné, les Gié dont Pierre de Rohan, maréchal de France et toute la famille des Rohan.

L’histoire de ce prestigieux « domaine du Verger » est le lieu du rattachement de la Bretagne à la France. La puissante famille qui le posséda pendant trois siècles y construisit un prestigieux château, qui n’accueillit pas moins de cinq rois de France, ainsi que Marie de Médicis.
 
Pour élaborer son dictionnaire sur l’Anjou, Célestin Port, consulta le « chartrier du château ». Il comprenait deux volumes. Ce chartrier est aujourd’hui introuvable et échappe à tout chercheur. Qui le possède ? Mystère ! Un avis de recherche est lancé !

C’est donc au château du Verger, après la bataille décisive de St Aubin du Cormier entre les Bretons et les Français, sous le règne de Charles VIII, que le Roi apprend la victoire. Après des négociations de paix, c’est au château du Verger qu’un accord se dessine sous le nom de «  Traité de Paix du Verger » conclut le lendemain, à Sablé, le 19 août 1488. La Bretagne, vaincue, abandonne tous ses droits souverains et Anne de Bretagne (11 ans), fille de François II de Bretagne ne peut désormais se marier qu’avec le consentement du Roi.

Plan du domaine du VergerFinalement, Charles VIII laissera quand même Anne de Bretagne, libre de rejoindre l’époux de son choix. Reconnue Duchesse de Bretagne le 10 Février 1489, Anne de Bretagne se marie par procuration le 16 décembre 1490 à Maximilien, sans que le Roi ne soit informé de l’évènement… Il estime alors que le traité du Verger a été violé. Il arrive à Rennes le 14 Novembre 1491. Il rencontre Anne de Bretagne et est séduit par cette femme qu’il trouve
«  belle, gracieuse, humaine et bien servie de corps ». L’idée d’un mariage ferait bien son bonheur et apporterait la Bretagne à la France. Le Roi Charles VIII rompt alors avec Marguerite, sa petite fiancée et fille de Maximilien. C’est à Baugé que Charles lui fait ses adieux et explique les causes de sa séparation. Le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne est alors célébré au château de Langeais le 6 décembre 1491. La Bretagne est réunie à la France.

Le Roi nomme alors Pierre de Rohan, lieutenant Général de l’Anjou. Entre 1492 et 1496, ce dernier fait construire le Prieuré Ste Croix (aujourd’hui le Couvent à Seiches près de Verger). Il remplace aussi la forteresse du Verger par un fabuleux château…Mais Charles VIII se tue accidentellement au château d’Amboise le 7 avril 1488. Louis d’Orléans lui succède sous le nom de Louis XII. Celui-ci divorce alors d’avec Jeanne de France et épouse alors Anne de Bretagne le 8 janvier 1499.
 
DSC08357En 1504, le Roi tombe malade et en son absence, la Reine Anne de Bretagne rêve de séparer la Bretagne de la France. Elle organise vers Nantes, un transport par bateau de tout ce qu’elle possède (bijoux, mobilier…). Pierre de Rohan, maréchal de Gié, apprend les ruses de la Reine et fait arrêter les bateaux en face Saumur. Anne voulait se venger. Le Roi, son mari, se rétablit. Pour ne pas offusquer la Reine, il fait arrêter le maréchal de Gié. Accusé de crime, il est condamné à la torture, à être décapité et à la confiscation de ses biens. Mais finalement, après un arrêt du 30 décembre 1504 du Grand Conseil et sur avis du Roi, le Maréchal retrouvera la liberté. Il se retire alors au Verger, son château, en voie d’achèvement.. En 1507, il participe à la construction  des grandes orgues de la cathédrale d’Angers. En 1508, il représente le Baugeois à Angers pour réformer les coutumes d’Angers. Dans l’année de ses 60 ans, il s’éteint le 22 avril 1513 à Paris, hôtel des Tournelles. Sa dépouille est alors rapatriée à Seiches dans la chapelle Ste Croix du Verger qu’il a fondée près de son château (au lieu dit le Couvent).Son tombeau sera bien plus tard vendu à des marbriers. De nos jours, on retrouve la porte sculptée de cette chapelle Ste Croix, à La Flèche, à l’entrée de la  chapelle d’une communauté religieuse.

De nos jours encore, le domaine du Verger, site archéologique, a une superficie de 160 hectares, clos d’un mur classé de 7 kms.  

Pour souscrire au livre de Louis Maucourt ou pour tout autre renseignement
S’adresser à Familles Rurales de Seiches sur le Loir ( Tel 06 85 82 15 16)
ou par mail brigitte.lainard@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article